Guide à l'épargnant

Lexique



 
A
Action :

titre de propriété représentant une fraction du capital d'une entreprise et donnant à son porteur droit de vote aux assemblées, droit aux bénéfices et droit à l'information.


Actionnaire :

désigne l'investisseur en actions.


Augmentation de capital :

Moyen de financement des entreprises afin notamment de favoriser leur croissance. Les augmentations de capital des sociétés cotées sont le plus souvent ouvertes à tous les investisseurs.


Avis d’opérer :

A chaque opération (achat, vente) que vous effectuez sur des valeurs mobilières, vous recevez quelques jours plus tard un avis d'opéré qui récapitule l'ensemble des caractéristiques de l'ordre qui a été exécuté. En cas de réclamation, vous avez le plus souvent 30 jours pour faire valoir vos droits.


B
BRVM :

Bourse Régionale des Valeurs Mobilières.


C
Cours d’ouverture :

le premier cours coté de la journée pour une valeur.


Cotation directe :

technique d'introduction en bourse d'une société. Cette méthode est très peu utilisée, elle vise notamment à introduire les actions à un cours connu à l'avance.


Côte officielle :

Liste officielle des valeurs cotées à la Bourse de Paris comprenant leur dernier cours et publiée par Euronext.


D
Date de clôture des comptes :

c'est la date à laquelle une entreprise clôture son bilan et son compte de résultat. Généralement, la date de clôture est le plus souvent fixée au 31 décembre.


Date de jouissance. :

date à partir de laquelle les intérêts commencent à courir lors de la détention d'une obligation. Pour une action, c'est la date à partir de laquelle le dividende commence à courir.


Date d’échéance (ou d'expiration) :

Date à laquelle le contrat d'option (ou un warrant) expire. Dernier jour d'exécution du contrat d'option.


Diversification :

Technique de gestion d'un portefeuille veillant à répartir ses avoirs sur plusieurs actifs (différentes actions, autres produits financiers, différentes zonez géographiques...) afin de limiter le risque.


Dividendes :

Montant des bénéfices distribués à chaque détenteur d'actions. En cas de déficit chronique de l'entreprise, il n'est pas rare que l'actionnaire ne reçoive aucun dividende.


E
Emprunt obligataire :

Emprunt composé essentiellement d'obligations.


Emission obligataire :

Lorsqu'une société (ou l'Etat) réalise une émission d'obligations sur le marché pour se financer.


F
Frais de courtage :

Frais rémunérant la société de Bourse ou l'intermédiaire financier qui a effectué pour votre compte une opération (achat, vente,...) sur le marché des valeurs mobilières.


FCP :

organisme collectif de placement et de gestion de titres


Fonds obligataires :

Type de fonds principalement investi en obligations.


Front office :

Département d'une salle de marché qui est chargée de l'exécution des ordres sur le marché.


Frais de gestion :

Ce sont les frais prélevés par une société dans le cadre d'un contrat de gestion. Lorsqu'un particulier confie la gestion de son portefeuille d'actions à un gestionnaire, ce dernier sera rémunéré via les frais de gestion.


M
Mandat de gestion :

Contrat par lequel un investisseur mandate un professionnel de la finance pour gérer son patrimoine.


Marché primaire :

C'est le marché d'émission des titres (introductions en bourse)


Marché secondaire :

C'est le marché ou se négocient et s'échangent les titres en bourse.


Marché monétaire :

Marché sur lequel les institutions financières (banques, Etats, banques centrales, assureurs, etc.) se financent ou placent leur liquidités de court terme. Le marché interbancaire est notamment une composante du marché monétaire.


O
Obligation :

L’obligation est une valeur mobilière. C’est un titre de créance qui représente la fraction d’un emprunt obligataire dont l’émetteur peut être une entreprise publique ou privée, un Etat ou une collectivité locale. L’obligation permet à son émetteur d’emprunter des capitaux avec des modalités connues à l’avance (durée, taux d’intérêt, date de remboursement), elle représente une dette vis-à-vis des investisseurs.


Obligataire :

désigne l'investisseur en obligations.


P
Plus-value :

Différence positive entre l'achat et la vente d'un bien, synonyme de gain.


S
SGI :

Société de Gestion d’Intermédiation


Spéculer :

Effectuer des opérations financières dont on espère tirer un bénéfice très rapide du seul fait de la variation des cours.


Suspension des cours :

suspension des cotations sur une valeur par les autorités de tutelle du marché à la suite d'une impossibilité de cotation, d'une annonce importante concernant la société (OPA, OPE) ou d'une anomalie de cours.


T
Tableau de cotation :

Tableau qui représente les différents éléments de cotations d'un titre financier. Ainsi, le tableau des cotations du CAC 40 peut reprendre : - le code ISIN - le libellé - le dernier cours - le plus haut - le plus bas - le cours d'ouverture - le volume - la variation par rapport à la veille, au 1er janvier, depuis un an - le nombre de titres composant le capital social


Tendance :

Evolution claire d'un cours de bourse sur une période donnée, soit à la hausse, soit à la baisse. Une tendance peut être ponctuée de pics et de chutes à plus court terme. Un des principes généraux en bourse est de ne jamais se positionner contre la tendance du marché.


Titre :

Terme désignant une valeur, une action ou tout autre valeur mobilière.


Titre participatif :

Titre destiné au financement des sociétés du secteur public et des sociétés anonymes coopératives qui renforcent ainsi leurs fonds propres, leur rémunération se compose toujours d'une partie fixe, fonction du marché financier, et d'une partie variable liée à l'activité de l'émetteur. Ces titres bénéficient de la fiscalité des obligations.


Trader :

C'est l'opérateur en salle de marché, c'est à dire celui qui prend des positions pour sa clientèle ou pour sa société.


Trading :

Action d'opérer sur le marché en achetant ou vendant des produits financiers.


V
Valeur nominal :

Inscrit sur le titre, c'est le montant qui porte intérêt. Cette valeur est égale au montant de l'émission divisé par le nombre d'obligations.


Validité de l’ordre :

simplement, durée de validité de l'ordre : jour, avec une date limite ou jusqu'à révocation (voir révocation). Sur le SRD, les ordres " révoc " tombent le jour de liquidation ; sur le comptant, le second marché et le nouveau marché, la dernière séance du mois calendaire.


Vente à découvert :

Vente d'actions que vous ne possédez pas. Ceci n'est intéressant que si vous pensez que le cours de l'action va chuter avant que vous ne rachetiez. Cette possibilité n'est offerte que sur le SRD. Si le prix du rachat est inférieur (supérieur) au prix de vente, l'initiateur de l'opération est crédité (débité) en fin de mois. Il est possible de reporter une vente à découvert.


Volume de titres échangés :

Nombre de titres échangés dans la même journée.