Actualités

DETAIL


Ecobank a été la première banque du Nigerian Stock Exchange en termes de revenus au 1er semestre 2017

Date : 05/09/2017



Ecobank Transnational Incorporated (ETI) est la première des 14 banques cotées sur le Nigerian Stock Exchange, le marché financier nigérian basé à Lagos, en termes de revenus générés au cours du premier semestre 2017, a pu constater l'Agence Ecofin sur la base des chiffres publiés par ces établissements financiers. 

Le groupe basé à Lomé au Togo, a ainsi déclaré des revenus globaux (hors charges d'exploitation) de près de 387 milliards de nairas (1,06 milliard $). Il dévance Zenith Bank, qui a déclaré 380,5 milliards de nairas de revenus et Access Bank qui boucle le trio de tête avec 246,5 milliards de nairas. Le groupe United Bank for Africa, lui aussi est assez présent dans la région (19 pays au total), occupe la sixième place, avec des revenus globaux de 222,7 milliards de nairas. 

Rappelons qu’Ecobank bénéficie d'une large présence en Afrique (34 filiales) et surtout a connu un premier semestre 2017 positif dans ses différentes filiales situées en Afrique de l'ouest et centrale, alors que les autres groupes bancaires cités mènent l'essentiel de leurs activités au Nigéria. 

Pour ETI au contraire, le Nigeria qui, il y a quelques années encore, constituait le pilier de ses activités, a quelque peu reculé dans la contribution à ses revenus. Même si on peut noter qu'Ecobank Nigéria place l'essentiel des dépôts de la clientèle dans le cadre des opérations de prêts (ratios de prêts sur dépôt de 96%), les revenus qui y sont générés représentent désormais autour de 30% des activités du groupe, et la contribution au bénéfice avant impôts n'est plus que de 24%. 

Sur ce dernier point justement, Ecobank n'est pas le leader de la bourse nigérianne. Avec un bénéfice avant impôt de plus de 101,1 milliards de nairas, c'est le groupe Guaranty Trust Bank qui occupe le premier rang. Il est suivi de Zenith Bank et de UBA. ETI est sixième. Le même classement démeure lorsqu'on observe les différents bénéfices après impôts déclarés par ces groupes bancaires. 

Malgré une économie en récession sur la période, les groupes bancaires cotés sur le marché financier du Nigéria ont réalisé de bonnes performances. Leurs revenus globaux du premier semestre 2017 ont atteint 2230 milliards de nairas, en hausse de 33%, comparé à celui du premier semestre 2016. Dans le même sens, les bénéfices avant impôts affichent un total de 456,5 milliards de nairas en hausse de 22,7% et le bénéfice net global a été de 370,1 milliards de nairas, en hausse de 26,48%. 

Au niveau de la valeur créée pour les actionnaires, la moyenne du résultat net par action a été de 1,02 naira, mieux que les 0,8 naira dégagé sur la même période en 2016. Mais il faut dire que seulement 7 banques du NSE ont atteint ou dépassé cette moyenne, dont ETI qui occupe la sixième place avec un résultat net par action de 1,3 naira pour les six mois s'achevant à la fin juin 2017.